Les bonnes raisons d’embaucher un senior

Entretien d'embauche

Retrouver un travail quand on a passé la barre des 50 ans n’est pas chose facile… mais pas impossible non plus. D’autant qu’une entreprise peut bénéficier d’un certain nombre d’avantages en vous embauchant. Voici les arguments à mettre en avant lors de vos entretiens.

Outre l’expertise que vous avez acquise au cours de vos expériences professionnelles, vous pouvez apporter beaucoup à une entreprise, tant d’un point de vue humain que financier.

L’expérience et la transmission

Quand vous intègrerez un nouveau job, vous serez rapidement opérationnel(le). Nul besoin de vous former pendant des semaines puisque, grâce à votre expérience et à vos compétences, vous pourrez très vite vous atteler à la tâche.

Emploi senior

Autre atout de taille : vous pourrez transmettre vos connaissances à des collaborateurs plus jeunes et moins expérimentés. C’est ce que l’on appelle le management intergénérationnel.

Un gage de stabilité et une image rassurante

Notes travail

Une fois en poste, vous vous engagerez sur plusieurs années et n’envisagerez pas, comme des candidats plus jeunes, de changer de poste tous les deux à trois ans, en espérant trouver mieux.

De plus, l’image de votre nouvelle entreprise auprès de ses clients sera plus rassurante et inspirera confiance car elle reposera sur des bases solides.

Des aides financières à la clé

Aides financières seniors

Au-delà de ces aspects humains non négligeables, embaucher un senior peut parfois permettre à une entreprise de bénéficier d’avantages et d’aides financières. Même s’ils sont (trop) peu nombreux, voici les principaux dispositifs existants :

  • Le CDD sénior

Réservé aux personnes en fin de carrière de plus de 57 ans et inscrites comme demandeur d’emploi depuis au moins 3 mois ou aux bénéficiaires d’une convention de reclassement personnalisé, le CDD senior peut être conclu pour une durée maximale de 18 mois, renouvelable une fois. Ceci peut vous permettre de compléter vos droits afin de bénéficier d’une retraite à taux plein.

Ce CDD est plus souple qu’un CDD classique : il n’est pas nécessaire de préciser le motif du recours à ce contrat et il n’existe pas de délai de carence.

  • Le CUI

Ce contrat unique d’insertion vous permet de recevoir une formation facilitant votre insertion professionnelle. En contrepartie, l’entreprise perçoit une aide pour vous embaucher. Elle est exonérée de cotisations aux assurances sociales et aux allocations familiales ainsi que de la taxe sur les salaires, de la taxe d’apprentissage et des participations patronales au titre de l’effort de construction.

Le CUI s’adresse aux chômeurs de longue durée, aux handicapés, aux seniors, aux bénéficiaires du RSA ou de l’ASS ou de l’AAH. Pour les plus de 50 ans, ce contrat peut aller jusqu’à 5 ans et être prolongé jusqu’à 8 ans.

  • Le contrat de professionnalisation

Il s’agit d’une aide à l’embauche concernant les + de 45 ans. Si toutes les conditions sont respectées (pas de licenciement économique au cours du semestre écoulé, à jour des cotisations sociales), l’entreprise se verra verser la somme de 2 000 euros, en deux fois.

Bureau de travail

Pour information, le contrat de génération, créé en 2014 pour favoriser l’insertion durable des jeunes dans l’emploi, le recrutement et le maintien en emploi des seniors ainsi que le transfert de savoir-faire et de compétences dans les entreprises privées de 50 à 300 salariés, a été supprimé le 24 septembre 2017.

Force est de constater que les incitations à l’embauche des seniors sont encore très insuffisantes et que les aides proposées ne sont pas suffisamment attractives. Cette question, pourtant cruciale, ne semble pas être une priorité politique pour la majorité de nos élus alors même que la plupart envisage de faire reculer l’âge de la retraite. C’est un des paradoxes de notre société…

Destination Genève

Genève et le lac Léman

Profitant des fêtes de fin d’année pour s’offrir une escapade à l’étranger, Barbara revient de Genève et nous livre ses impressions enthousiastes sur cette ville qui présente de multiples attraits au bord du lac Léman.

Vue générale sur Genève
@Barbara Chabbal

Souvent considérée comme un lieu de passage vers les stations de sport d’hiver ou comme une ville d’accueil pour les séjours d’affaires, la ville de Genève n’arrive pas en tête des destinations touristiques de loisirs.

En 2021, la première ville suisse à figurer dans les classements de fréquentation touristique est Zurich, qui se place en 28ème position, loin derrière Londres n°1, Paris n°2 et Rome n°3 (1).

Pourtant, Genève mérite amplement une petite halte, voire un long détour. Petit aperçu des choses à faire et à voir dans la ville la plus peuplée du canton éponyme.

Une situation géographique exceptionnelle

Que vous arriviez par la route ou par le ciel, vous serez surpris de constater combien Genève s’inscrit dans un environnement privilégié, entre lac et montagne.

La ville a d’ailleurs bien conscience de ces atouts puisque son symbole, un magnifique jet d’eau vertical de 140m construit en 1891 et situé dans la rade du lac Léman, offre une perspective époustouflante sur les montagnes alentours.

Un patrimoine culturel au cœur de l’histoire européenne

Se promener dans les quartiers historiques de Genève (cité-centre et Saint-Gervais), en surplomb du Rhône, c’est replonger dans l’Histoire des idées philosophiques et religieuses qui ont forgé la civilisation européenne. En effet, c’est à Genève, ville commerçante et haut-lieu d’échanges intellectuels, qu’est adoptée en 1526 la Réforme luthérienne puis calviniste qui abrite et protège nombre de ses prédicateurs. On l’appelle alors la « Rome Protestante ». Pour de nombreux philosophes des Lumières, et notamment pour Jean-Jacques Rousseau, Genève apparaît comme une sorte de « laboratoire de la modernité politique et sociale du 18ème siècle » (2). De fait, de nombreuses traces de ce passé sont visibles dans la vieille ville : Musée de la Réforme, Maison Tavel, Musée d’art et d’histoire.

Cathédrale Saint-Pierre de Genève
Cathédrale Saint-Pierre de Genève
@Wikipedia

D’un point de vue architectural, la ville présente la particularité d’un subtil mélange entre traditions italiennes et alémaniques. La cathédrale Saint-Pierre en est une parfaite illustration avec son fronton néo-classique, son chœur d’inspiration romane, sa chapelle gothique, et ses fondations romaines.

Mais Genève est loin d’être une ville figée dans son passé.  De nombreuses manifestations artistiques et culturelles s’y déroulent chaque année, allant de l’art contemporain aux grandes expositions « évènements »,  telle Le Temps des Dinosaures, qui se tient jusqu’en avril 2022 au Palexpo de Genève. L’exposition présente sur 4 500 m²,  en taille réelle, plus de 50 spécimens animés pour le plus grand bonheur des petits et des grands !

Exposition Genève
@Fondation Barbier-Mueller

Genève est aussi une place de choix pour les collectionneurs d’art qui bénéficient d’une fiscalité plus souple que dans les pays de l’Union Européenne (pas de taxation sur les plus-values lors d’une revente par exemple). Les galeries et Fondations sont nombreuses dans le centre-ville, à l’instar de la Fondation Barbier-Mueller, spécialisée dans les arts premiers et dont les collections ont déjà fait le tour du monde.

Une ville francophone de statut international

Siège européen des Nations-Unies à Genève
Siège européen des Nations-Unies
@20minutes

Genève accueille le plus grand nombre d’organisations internationales au monde avec 39 grandes institutions et 431 organisations non gouvernementales (ONG). Elle est, avec New-York, le plus grand centre de coopération multilatérale, avec notamment le siège européen des Nations-Unies, l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), le Haut-Commissariat aux Réfugiés (HCR), l’organisation internationale de la Croix-Rouge, l’Organisation Internationale du Commerce (OMC),

Une telle présence internationale constitue un atout stratégique pour les défenseurs de la francophonie tout en conférant à la ville une image de tolérance et d’ouverture sur le monde.

(1) Source : Euromonitor International « Top 100 City Destinations Ranking »

(2) Cf Héléna Rosenblatt, Rousseau et Genève : du Premier Discours au Contrat social, 1749-1762. Editions Markus Haller

Informations pratiques

Y aller :

  • Par la route : depuis Lyon, compter 2h (168km) ; depuis Paris, compter 5h (540 km).
  • En train : Paris-Genève (en TGV, compter 4h).
  • En avion : vols quotidiens depuis Paris, Nantes, Bordeaux, Nice, Marseille…

Monnaie : 1 franc suisse = 0,96 euro

Hôtels/restaurants : les hôtels et les restaurants ne manquent pas à Genève. Préférez cependant vous éloigner un peu du centre, hors de prix, pour trouver des hébergements de standing à des prix plus abordables. Le coût des repas reste néanmoins plus élevé qu’en France (compter environ 30 euros par plat en moyenne).

Se déplacer : les transports en commun, tram et bus, fonctionnent très bien à Genève et desservent les principaux sites touristiques. Inutile donc de circuler en voiture en cœur de ville.

Que rapporter ?

Chocolaterie à Genève
@lachocolateriedegeneve

Genève est une ville marchande ayant construit une réputation solide en matière d’horlogerie (Rolex, Hermès, Chanel…) , de coutellerie ( le fameux « couteau suisse » !), de chocolaterie (les assortiments dépassent parfois les 500 pièces !), et bien sûr, en lien avec le pouvoir d’achat de la population, tous les grands noms de la haute couture et de la joaillerie.

Les tendances déco 2022

Tendances déco 2022

Rendez-vous incontournable de ce début d’année, les tendances déco 2022 nous sont présentées par Barbara, décoratrice d’intérieur de talent et fidèle contributrice de Fifty-community.

Tendances déco
@the Calile hotel
@Mariekke

Qui sont ceux qui déterminent les nouvelles tendances en décoration intérieure ?

Bureaux de style, presse spécialisée, grands noms de l’architecture et du design, réseaux sociaux… Aujourd’hui, les grandes tendances du marché de la décoration intérieure proviennent de sources multiples.

Tendances et constantes

Et pourtant, chaque année, les professionnels le sentent, il existe bien des mouvements, des dominantes dans les nouveaux produits, les mobiliers et les matières proposés sur le marché. Ces derniers sont-ils l’illustration d’aspirations profondes ou bien sont-ils le reflet d’une mode par nature éphémère ?

En 2022, voici ce que l’on trouve dans nos maisons :

Une décoration éco-responsable

Palette peintures déco 2022
@blogAlsabrico

On ne le dira jamais assez, l’écologie s’est imposée comme une valeur qui guide désormais nos choix de consommation. La décoration intérieure n’échappe pas à la tendance. On préfère le « made in France », les produits artisanaux, locaux, réalisés avec des matières nobles, brutes, sans substances polluantes ou nocives pour notre planète. Les créateurs l’ont bien compris en proposant par exemple sur le marché des peintures biosourcées aux pigments naturels, des tissus capteurs de CO², du bois issu de forêts équitablement gérées, des matériaux peu transformés. A l’instar de notre alimentation, nous portons aujourd’hui une attention particulière à ce que nous achetons pour notre maison, afin de créer un intérieur aussi sain que possible.

Des formes organiques et courbes

Déco 2022
@ODO Photo Tom Blanchford

En toute logique, notre accord avec l’environnement nous oriente vers des formes organiques et courbes. On voit ainsi se multiplier, dans les projets, les ouvertures arrondies, les verrières art déco, les formes rondes ou ovales en à-plat sur les murs.

Toutes ces courbes apportent de la douceur et confortent l’effet cocon que l’on souhaite donner à nos intérieurs. La crise sanitaire nous a fait prendre conscience de l’importance de se sentir bien chez soi, nous incitant à créer autour de nous une enveloppe rassurante et apaisée.

Le style « japandi »

C’est la grande tendance qui envahit les sites et magasines de déco en 2022 ! La contraction entre le style scandinave, alliant confort et ambiance cocooning, et le style japonisant, zen et minimaliste. Pour l’adopter, rien de plus simple : on suit le mantra « less is more ». Autrement dit, on se débarrasse du superflu, on choisit des tons neutres et naturels, du bois clair ou foncé aux lignes simples, épurées. Côté matériaux, on les préfère bruts (béton) et naturels (chanvre, lin, coton, cuir…).

Cf photo mise en avant (@Pipcke)

Back to the seventies

Déco seventies
@thesocialitefamily

Un temps délaissées, les couleurs phares des années 1970 refont leur apparition dans nos intérieurs. Ainsi le kaki ou le brun que l’on retrouve en tons mats sur les murs ou dans le mobilier. Autre tendance inspirée de cette époque, la laine bouclée ou le velours côtelé, qui habillent les assises et les coussins. La moquette fait elle aussi son grand retour grâce à de nouveaux traitements qui la rendent douce, écologique et facile d’entretien.  

En résumé, l’année 2022 s’annonce enveloppante et naturelle. L’intérieur reste une valeur sûre en ces temps incertains, nous le souhaitons apaisé et apaisant, tout en rondeurs et simplicité, et un rien vintage pour nous rappeler l’insouciance de nos jeunes années.

Barbara Chabbal

@Intérieur vôtre

Décoratrice d’intérieur

Eloge de la lenteur et de la sérénité en forêt

Coucher de soleil en forêt

En pleine reconversion professionnelle, Juliette nous partage sa passion pour les arbres et propose des balades sylvatiques guidées pour faire le plein d’oxygène et d’énergies positives. Suivez le guide…

A vous qui aimez tant vous promener en pleine nature et connaître les arbres, je vous propose un autre regard sur la forêt et vous invite à la lenteur. Dans nos vies pressées, actives, remplies, la forêt nous accueille dans un espace-temps ressourçant. Immobiles, ils apprécient notre visite, confiante et joyeuse. Révélations garanties.

Balade guidée en forêt

Nous voici à l’entrée de la forêt. Un ou deux arbres gardiens nous accueillent en toute bienveillance. A leurs pieds, nous déposons symboliquement nos soucis, nos questionnements, notre quotidien encombré. Nos esprits ainsi libérés nous permettent d’entrer dans ce beau royaume du vivant, en toute conscience.Nous nous rendonsdisponibles.

Révélations

Forêt et feuilles

A pas très lents, nous nous imprégnons des parfums de la terre, des plantes, des feuilles, des champignons. Nous regardons le sol, le feuillage, le ciel et la lumière au sommet des houppiers. Loupe végétale en main nous regardons de très près les détails de la nature, son extraordinaire délicatesse. Puis, yeux bandés, nos mains touchent, sentent et goutent la douceur d’une jeune feuille de noisetier, la rugosité de l’écorce, la fraîcheur de la terre.

Sérénité

Land'art

Chemin faisant, au fil des expériences sensorielles, nos sens se réveillent. Notre respiration s’aligne sur nos pas. Nos cœurs s’apaisent. Attentifs aux sons de la forêt, nous cheminons en silence. Les arbres nous invitent à la pause, à nous asseoir à leur pied. Ils nous offrent la chaleur de leur énergie. Temps précieux de réflexion ou de créativité. Nous laissons libre cours à notre imagination, en toute quiétude, dans la joie d’être présents. Tel un enfant confiant explorant le merveilleux. Mandala, land’art, bâton découverte, baguette magique, couronne des bois, jeux sylvestres : les arbres nous offrent leurs éléments naturels, témoins des secrets de leur résilience.

Oxygène

Pause en forêt

Avons-nous déjà pris ce temps précieux et délicat pour ressentir la subtilité de la forêt ? A travers nos cinq sens, nous la découvrons. La forêt se révèle à nous. Notre propre sensibilité se réveille. Nous l’accueillons avec bienveillance. Les arbres veillent sur nous ; ils nous inspirent et nous font respirer. Plus que jamais vivants.

Au bonheur de vous guider sylvatiquement.

Juliette Fan de Forêt

Informations pratiques

Dans l’Ouest parisien mais aussi parfois dans le département de la Creuse, Juliette propose, le week-end, des balades sylvatiques guidées d’environ 2 km, sur chemins plats. Pour tout âge, en solo, en duo, en groupe, en famille…

Pour en savoir plus, consultez son site Fans de Forêt :

https://juliettedeb.wixsite.com/website

Ou envoyez-lui un mail à l’adresse suivante :

juliettedeb@yahoo.fr

Sublimez vos photos de fête

Photos de fêtes

Les fêtes de fin d’année approchent à grands pas. Ce sera le moment de prendre des photos souvenir de la famille, des amis, du sapin, des cadeaux, des ambiances festives… Mais les conditions de prise de vue ne sont pas toujours simples : peu de lumière, personnes en mouvement, photos de groupe… Voici quelques conseils pour les réussir à coup sûr.

Décoration de Noël

Cette année, pas question de rater les photos de Noël et de la Saint-Sylvestre ! Avec très peu de préparation et quelques astuces, vous pourrez réaliser de superbes clichés.

Une règle d’or : pas de flash

Bannissez l’utilisation du flash qui rend l’ambiance artificielle et trop blanche. Alors comment compenser le manque de luminosité ? Allumez toutes vos lumières et des bougies.

Boule de Noël

Si vous disposez d’un appareil reflex, préférez le mode manuel au programme automatique qui déclenchera inévitablement le flash. Choisissez plutôt un objectif 35 mn ou 50 mm avec une grande ouverture (si possible 1.4 ou 1.8) et montez en sensibilité. Avec un smartphone, la marge de manœuvre est plus réduite mais vous pouvez tout de même agir en supprimant la fonction flash et en jouant ensuite sur les modifications possibles une fois les photos prises.

Un trépied pour ne pas bouger

Pour éviter les images floues, calez-vous bien ou utilisez idéalement un trépied pour fixer votre appareil reflex ou votre smartphone afin d’être certain(e) de ne pas bouger.

Si vous n’avez pas de trépied, tenez votre smartphone à deux mains, en appui sur une surface stable. S’il n’y a pas de surface stable, essayez de garder vos bras près du corps.

On peut aussi délibérément choisir de flouter les photos. Le résultat peut être très surprenant et réussi. Dans ce cas, il vous faudra bouger votre appareil ou votre smartphone pour accentuer les effets et suivre les mouvements, ou encore utiliser une vitesse très lente avec votre reflex.

En mode rafale

Fête Nouvel an

Réalisez plusieurs photos à la suite pour ne rien rater des expressions de chacun. N’hésitez pas à en prendre 6 ou 7 de la même scène. Si vous avez une fonction rafale, c’est le moment de vous en servir. Vous pourrez ensuite faire tranquillement le tri et supprimer les clichés qui ne sont pas réussis. C’est l’avantage du numérique !

A la bonne hauteur

Avec les enfants, n’hésitez pas à vous asseoir par terre pour cadrer à leur hauteur. Vous obtiendrez de bien meilleurs clichés que si vous les prenez en plongée.

Enfant devant sapin de Noël

Jouez avec la décoration et les personnages pour créer des cadrages dynamiques. Une boule de Noël transparente par exemple pourra vous servir de premier plan.

Et à table ?

Prenez de préférence une photo des personnes attablées au tout début du repas, avant que la table ne se transforme en champ de bataille ! Vous pourrez également capter plus facilement leur attention.

Flutes à Champagne

Évitez de faire des photos de vos convives lorsqu’ils mangent et boivent. C’est en général peu flatteur.

Enfin, utilisez le retardateur pour poser avec eux. Car il n’y a pas de raison que vous ne figuriez pas sur ces photos souvenir !

Le batch cooking, pour vous simplifier la cuisine

Cuisine : le batch cooking

Le batch cooking, vous connaissez ? Très tendance, cette méthode d’organisation fait de plus en plus d’émules. Responsable et économique, elle consiste à préparer à l’avance les repas pour tous les soirs de la semaine.

Le batch cooking, qu’est-ce que c’est ?

Batch cooking

Le terme “batch cooking” vient de l’anglais, « batch » signifiant “regrouper” ou “lot”. En clair, il s’agit de définir les menus de la semaine, de faire ses courses en conséquence et de consacrer de 2 à 3 heures le samedi ou le dimanche pour préparer plusieurs repas. Une fois que tout est prêt, nous n’aurez plus qu’à mettre les différents plats au réfrigérateur ou au congélateur et à les sortir le moment venu.

Des avantages multiples

Courses pour le batch cooking

Grâce à cette méthode, vous ne consacrerez plus que quelques minutes à la préparation de chaque dîner. Outre ce précieux gain de temps, vous dépenserez moins car vous vous limiterez à acheter ce dont vous avez réellement besoin et vous profiterez de repas variés et équilibrés. Certes il vous faudra un petit peu de temps pour vous adapter et vous organiser. Mais une fois que vous en aurez pris l’habitude, vous ressentirez un grand soulagement et gagnerez en sérénité.

De la théorie à la pratique

Homme cuisinant

Vous êtes prêt(e) à vous lancer mais vous avez besoin d’un petit coup de pouce ? Pas de souci ! Il existe une multitude de livres et de sites consacrés au batch cooking qui proposent des exemples de recettes et vous aident à tout mettre en œuvre.

Je vous recommande particulièrement le site Cuisine Addict qui présente des menus en fonction des saisons, avec listes de courses et déroulés, parfois sous forme de vidéos.

https://cuisine-addict.com/cuisine/de-saison/batch-cooking/

Si vous devenez accro, vous pouvez également suivre chaque dimanche, à 10h30 sur Téva, l’émission « Cuisinez en 2 heures pour toute la semaine », présentée par la pétillante Justine Piluso, ancienne candidate de Top Chef.

Alors, on s’y met ?

Des recettes rafraîchissantes pour un été déconfiné

Recettes d'été

Le beau temps est de retour et, avec lui, une irrésistible envie de manger dehors. Pour accompagner un apéro, préparer une entrée… voici quelques idées qui enchanteront vos convives. Des recettes testées et approuvées, toujours simples à réaliser.

Apéro dînatoire

Tsatsiki

  • 1 concombre pelé et émincé
  • 3 yaourts à la grecque
  • 1 cuillère à soupe d’huile d’olive
  • 1 cuillère à café de vinaigre de vin rouge
  • 1 cuillère à café d’aneth haché
  • 1 gousse d’ail émincée
  • Sel
  • Poivre

Mélanger tous les ingrédients et mettre au réfrigérateur pendant au moins 1 heure. Servir en apéro sur des crackers ou des tranches de pain frais aux céréales. Le tsatsiki peut aussi être servi comme assaisonnement de poisson grillé, d’aubergines frites ou de courgettes.

Fromage frais au saumon fumé

  • 1 fromage de chèvre frais
  • 2 tranches de saumon fumé coupées en fines lamelles
  • Un peu d’aneth haché
  • Quelques gouttes de jus de citron
  • Sel et poivre

Mélanger tous les ingrédients et réserver au réfrigérateur. Un conseil : saler très légèrement. Servir en entrée ou en apéro sur des petits toasts.

Verrines de betteraves rouges

  • 3 grosses betteraves rouges cuites
  • 1 barquette de Saint-Morêt ou équivalent
  • 1 bouquet de ciboulette fraîche
  • Sel et poivre

Mixer les betteraves rouges avec le Saint-Morêt et la ciboulette. Saler et poivrer. Verser la préparation dans des verrines et les placer au réfrigérateur avant la dégustation.

Salade de pâtes aux courgettes

Salade italienne
  • 250 g de grosses pâtes
  • 2 courgettes
  • Une dizaine de tomates cerises
  • Pignons de pin
  • Une gousse d’ail
  • Huile d’olive
  • Vinaigre balsamique
  • 1 citron
  • Basilic
  • Sel et poivre

Faire cuire les pâtes dans de l’eau bouillante légèrement salée. Quand elles sont al dente, les égoutter et verser dessus de l’eau froide pour arrêter la cuisson. Préparer de fines lamelles de courgettes (avec un économe). Verser dessus du jus de citron et ajouter l’ail émincé. Dans un grand saladier, mettre les pâtes, ajouter les lamelles de courgettes, les tomates cerises coupées en deux, quelques pignons de pin et le basilic haché. Verser dessus un filet d’huile d’olive, un peu de vinaigre balsamique. Saler et poivrer.

Soupe froide « green »

  • 1 concombre
  • 200 g de petits pois (frais ou surgelés)
  • 2 cuillères à soupe d’huile d’olive
  • 1 gousse d’ail
  • 2 yaourts à la grecque
  • 20 cl d’eau fraîche
  • 2 poignées de pistaches salées
  • Sel et poivre

Faire cuire 15 mn les petits pois dans une casserole d’eau bouillante salée. Les égoutter. Décortiquer les pistaches. Les faire griller à sec dans une poêle 1 min en remuant. Couper grossièrement le concombre en morceaux. Mixer avec les petits pois refroidis, le yaourt, l’ail et l’eau. Assaisonner et remuer. Servir la soupe recouverte de pistaches. Un régal !

Houmous

  • 1 boîte de pois chiches
  • Des graines de sésame
  • Jus d’un demi citron
  • Huile d’olive
  • 1 gousse d’ail
  • Cumin en poudre
  • Sel
  • Poivre

Mixer les pois chiches avec l’huile d’olive, le jus de citron, les graines de sésame et l’ail. Saupoudrer d’une pincée de cumin. Salez et poivrer. C’est prêt !

Salade champêtre

Salade champêtre
  • Quelques feuilles d’oseille fraîche
  • Salade de saison (laitue, romaine ou autre)
  • Champignons de Paris frais
  • Quelques radis
  • Tomates cerises
  • Estragon
  • Huile d’olive
  • 1 citron
  • Vinaigre de vin rouge
  • Sel et poivre

Taboulé libanais

  • 1 poignée de boulghour
  • 4 tomates bien mûres
  • 2 bottes de persil
  • 1 citron
  • 3 cuillères à soupe d’huile d’olive
  • 3 oignons
  • 1 botte de menthe
  • Sel et poivre

Mettre une poignée de boulghour dans un bol d’eau pendant 15 mn et laisser ramollir. Laver et équeuter le persil, puis le couper au couteau. Idem pour la menthe. Mettre le tout dans un saladier. Ajouter les oignons coupés très finement et les tomates en petits dés. Sortir le boulghour de l’eau et le presser entre les mains pour l’essorer. Le mettre dans le saladier avec le reste. Ajouter le jus du citron pressé, du sel, du poivre et l’huile d’olive.

Concombre à la thaï

  • 1 concombre
  • 1 citron vert
  • 1 gousse d’ail
  • 1 petite piment rouge
  • 1 cuillère à soupe de gingembre rapé
  • 1 cuillère à soupe de coriandre
  • 1 cuillère à soupe de menthe
  • 1 cuillère à soupe de basilic
  • 20 cl de crème de coco
  • 4 cuillères à soupe de sauce Nuoc-Mâm
  • 1 cuillère à soupe de sucre en poudre
  • Quelques cacahuètes concassées pour la déco

Velouté de petits pois et menthe, lard grillé et feta

  • 500 g de petits pois
  • 25 cl de lait de coco
  • 3 carottes
  • 1 oignon
  • Menthe fraïche
  • 200 g de lard fumé
  • 200 g de feta

Faire cuire les petits pois dans le lait de coco pendant 10 min puis ajouter un grand verre d’eau, les carrottes coupées en fines lamelles et l’oignon émincé. Laisser cuire à feu moyen pendant 20 min environ, jusqu’à ce que les légumes soient bien tendres. Puis mixer le tout. Laisser refroidir. Dans une poêle, faire risoler le lard fumé. Le disposer ensuite avec la feta émiettée sur le velouté réparti dans des bols. Enfin, parsemer de menthe préalablement ciselée.

D‘autres recettes à venir…

Ces recettes vous ont plu ? N’hésitez pas à laisser un commentaire et à partager les vôtres !

Les tendances déco 2021

Tendances déco @decofinder.com

Les années se suivent et ne se ressemblent pas. En 2021, certains signes faibles en décoration intérieure, observés les années précédentes, s’imposent comme tendances lourdes ou sombrent dans l’oubli. Décryptage avec Barbara, notre décoratrice d’intérieur préférée.

Le dernier numéro Life&Style 2021 du cabinet Nelly Rodi, chargé de décrypter les nouveaux comportements de consommation, valeurs, attitudes et styles de vie, propose une vision prospective des nouvelles tendances, notamment en matière de décoration et d’architecture intérieures.

D’après le cabinet, l’année 2021 sera placée sous le signe du (re)équilibre. Face à un monde en crise (sanitaire, économique et sociale), c’est dans la relation à l’autre et dans l’écoute de soi que se joueront les nouveaux enjeux de consommation et d’attitudes.

Un intérieur cocon, doux et rassurant

Tendances déco 2021
@Elle.fr

Sans totalement s’éloigner du style scandi-bohème très en vogue depuis deux ans, l’intérieur 2021 s’inspire des codes boho chic en se détournant de tout aspect standardisé. Ainsi, on apprécie les espaces chaleureux, avec accumulation de coussins, tapis, et plaids. Mais les teintes y sont moins pastelles, plus appuyées, en bleu Klein, rouge terre de Sienne ou vert émeraude. On aime les objets recyclés, chinés. On mélange les styles et les époques sans jouer forcément l’épure. On recherche un intérieur unique, qui nous ressemble et nous fait plaisir. On fuit les effets de mode.

Ainsi, on aime s’entourer de matières ou procédés anciens : laine bouclée, vannerie, herbiers, lampes à pétrole revisitées. Tout ce qui peut nous rappeler de doux souvenirs, un retour aux racines, à la période d’Avant.

Fauteuil déco 2021
@Marieclaire.fr

Le mobilier prend des formes courbes et arrondies, confortables, prêtes à nous accueillir et nous enlacer. Canapés, fauteuil et poufs sont généreux en matières, doux au toucher, sensuels dans leur design enveloppant, laissant circuler les bonnes énergies.

Des couleurs profondes

En 2021 , les couleurs primaires et leurs complémentaires reviennent en force. Sans doute une envie de simplicité, mais aussi certainement un besoin d’authenticité, de pureté. En phase avec la tendance « nature » dans années précédentes, le vert est toujours de mise, dans des tonalités directement inspirées de l’environnement alentour : une déclinaison de verts forêts, jusqu’au bruns, rouge et jaune des feuillages.

Déco mural fleuri
@cotemaison.fr

Les motifs fleuris reviennent aussi sur les papiers peints, et les végétaux géants sur les panoramiques. On aime les collections qui nous racontent une histoire, celle de notre enfance, de nos voyages (l’exotisme attire toujours), de dimanches à la campagne, de vacances au Cap Ferret.

Des matières naturelles

Comme les années précédentes, lin, laine, rotin, bois, pierres, toutes les matières et les matériaux naturels sont appréciés. Mais 2021 marquera sans doute un tournant dans la montée en puissance des produits biosourcés.

Déco salle de bain au naturel
@xsurfaces.com

Comme l’affirme l’influenceuse bordelaise Lisa Germaneau (@lisagermaneau) : « En 2021, on mise tout sur l’artisanat et les matériaux bruts, ce qui donne un côté plus authentique. Marbre beige, travertin…, on retrouve ces pierres naturelles en carrelage, en meubles et en accessoires déco. »

Le grand retour de l’artisanat

Déco artisanat
@thelane.com

Dans la perspective d’un « retour à la terre », les objets artisanaux trouvent logiquement une place de choix. Faits main, uniques dans leurs imperfections, les vases et pots en terre cuite ou en grès envahissent nos intérieurs. On les aime dans des couleurs douces, de craie ou terreuse, terra cotta, sans fioriture, brutes et vraies.

Déco niches
@planete-deco.fr

Et pour exposer ces objets, 2021 marquera également le grand retour des « meubles vitrines » façon cabinet de curiosités. Ainsi, vaisselles, poteries, figurines seront mises en valeur par le rétro-éclairage bien pensé d’une vitrine rétro ou d’une niche maçonnée.

Barbara Chabbal

Intérieur Vôtre, agence de décoration intérieure et de home staging

http://www.interieurvotre.net

Domaine de Montauger : l’Essonne grandeur nature

Château du Domaine de Montauger
Entrée du Domaine de Montauger

A l’approche des beaux jours, je vous invite à prendre un grand bol d’air et de nature dans le magnifique Domaine de Montauger, situé sur les communes de Lisses et Villabé, à la frontière des espaces urbains du nord de l’Essonne et des paysages plus ruraux du sud.

Bassin Domaine de Montauger

Acquis en mars 2002 par le Conseil départemental de l’Essonne, le Domaine de Montauger est ouvert au public depuis le printemps 2018.  Il se compose d’un grand parc paysager de 20 hectares et de la Maison de l’Environnement, installée dans l’ancienne demeure du XVIIIe siècle totalement rénovée.

Un Espace Naturel Sensible

Calme et secret, cet écrin de verdure est un site protégé par son statut d’Espace Naturel Sensible (ENS). Il héberge une faune et une flore abondantes qui ravissent petits et grands. 

Marais Domaine de Montauger

Toute la palette des paysages du département semble avoir été rassemblée ici : vergers, étangs et marais, coteaux, mares et ruisseaux y composent une riche mosaïque naturelle à parcourir au fil des allées. Plus de 40 espèces d’arbres et d’arbustes agrémentent ce décor baigné de sérénité. Sous leurs ombres bienfaitrices, de nombreuses plantes de sous-bois se développent. Çà et là, de grandes pelouses ensoleillées invitent le visiteur à la détente, d’autres à la découverte d’orchidées sauvages ou de superbes roses anciennes à la belle saison.

Jardin potager Domaine de Montauger

Un splendide potager, situé en contre-bas du château et dédié aux variétés oubliées, est un exemple parfait de ce que l’on souhaiterait avoir chez soi !

Observatoire Domaine de Montauger

Pour les amateurs d’ornithologie, deux observatoires sont à disposition au cœur de la zone humide.  A l’entrée de chacun d’eux figure la liste régulièrement mise à jour de la faune présente. N’oubliez pas vos jumelles ! Lors de mon passage, j’ai pu y admirer un héron cendré, des canards col vert ainsi qu’un grand cormoran.

La Maison de l’Environnement

Expo Domaine de Montauger

Le château, érigé par l’architecte du roi Jacques Hardouin-Mansart de Sagonne de 1759 à 1762, héberge aujourd’hui la Maison Départementale de l’Environnement. Celle-ci propose tout au long de l’année des animations variées (sorties nature, expositions, ateliers, stages naturalistes, conférences…) sur les thèmes de la biodiversité, de l’écocitoyenneté, du développement durable et solidaire. J’y ai découvert une impressionnante exposition photo consacrée aux serpents en août dernier. Fermée actuellement pour cause de covid, on guette avec impatience sa réouverture.

Parc Domaine de Montauger

En attendant, n’hésitez pas à vous aventurer dans ce parc remarquable, véritable vitrine environnementale de l’Essonne.

Informations pratiques

Verger Domaine de Montauger

Ouvert toute l’année, horaires selon la saison :

01/05 – 30/06 et 01/09 – 31/10 :
Parc – du mercredi au dimanche de 9h à 18h
Maison de l’environnement – mercredi, samedi et dimanche de 13h à 18h

01/07 – 31/08:
Parc – du mercredi au dimanche de 9h à 19h
Maison de l’environnement – mercredi, samedi et dimanche de 13h à 19h

01/11 – 30/04 :
Parc – du mercredi au dimanche de 9h à 17h
Maison de l’environnement – mercredi, samedi et dimanche de 13h à 17h

Fermé les jours fériés ainsi que les 7 premiers et les 7 derniers jours de l’année.

Tarif : gratuit

Accès par la RD 153 – 91090 Lisses

Voyager en cuisinant

Epices cuisine
Voyager en cuisinant

A défaut de pouvoir voyager (et de fréquenter les restaurants), on peut tout de même s’évader le temps d’un repas, grâce à des recettes venues d’ailleurs ! En voici quelques-unes que j’apprécie particulièrement et que je réalise régulièrement.

Pad thaï aux crevettes

  • 400 gr de nouilles de riz
  • 20 grosses crevettes crues surgelées et décortiquées
  • 40 gr de cacahuètes
  • 2 œufs
  • 1 poignée de germes de soja
  • 4 ciboules
  • 1 bouquet de coriandre
  • 2 gousses d’ail
  • 2 citrons verts
  • 4 cuillères à soupe d’huile d’arachide
  • 2 cuillères à soupe de sauce soja
  • 1 cuillère à soupe de sucre roux
  • 1 cuillère à soupe de Nuoc mam

Faire décongeler les crevettes. Tremper les nouilles de riz dans un saladier d’eau très chaude mais non bouillante environ 15 min jusqu’à ce qu’elles soient molles. Dans un wok ou une grande poêle, faire chauffer l’huile avec l’ail émincé pendant 3 min. Ajouter les crevettes et faire sauter 3 min. Verser les œufs battus dessus et mélanger doucement avec une cuillère en bois. Ajouter ensuite les nouilles bien égouttées, le jus d’1 citron, la sauce de soja, le nuoc mam et le sucre. Laisser cuire 3 à 5 min en remuant. Répartir sur des assiettes et ajouter les germes de soja, les ciboules coupées en petits tronçons et la coriandre effeuillée. Parsemer de cacahuètes et accompagner de quartiers de citron.

Tajine de poulet aux petits pois

  • 800 gr de poulet
  • 800 gr de petits pois
  • ½ cuillère à café de gingembre en poudre
  • 2 pincées de safran en poudre
  • 2 cuillères à soupe de jus de citron
  • ½ cuillère à soupe de piment doux
  • ½ cuillère à café de cumin en poudre
  • 1 cuillère à café de farine
  • 1 cuillère à soupe de sésame grillé
  • 10 cl d’huile d’arachide
  • Sel et poivre

Couper le poulet en morceaux de 5 à 5 cm de côté. Les mettre dans une cocotte avec l’huile, le gingembre, le safran, du sel et du poivre. Recouvrir d’eau. Porter à couvert sur feu moyen pendant 40 minutes. Remuer de temps en temps et ajouter de l’eau si nécessaire. Lorsque la viande est cuite, ajouter le jus de citron, le piment doux et le cumin. Ajouter les petits pois préalablement décongelés (je préfère les petits pois congelés à ceux en boîte) et bien remuer. Laisser réduire la sauce pour qu’elle devienne onctueuse. Lier à l’aide de la farine diluée dans un peu d’eau. Laisser mijoter quelques minutes. Disposer dans un plat et saupoudrer de sésame grillé. On peut accompagner ce plat de semoule de couscous.

Risotto aux asperges vertes

  • 1,25 litre de bouillon de volaille
  • 200 gr de riz spécial risotto
  • 400 gr de pointes d’asperges vertes
  • 20 gr de beurre
  • 10 cl de vin blanc
  • 40 gr de parmesan râpé
  • 2 cuillères à soupe de crème fraîche
  • 1 oignon finement haché
  • 1 cuillère à soupe d’huile d’olive
  • Sel et poivre

Faire chauffer le bouillon de volaille. Parallèlement, dans une casserole, faire fondre le beurre. Y ajouter l’oignon et le laisser fondre pendant 3 mn sans qu’il prenne couleur. Verser le riz jusqu’à ce qu’il devienne nacré. Ajouter le vin blanc et laisser réduire. Puis verser petit à petit le bouillon en remuant bien. Continuer pendant environ 18 mn jusqu’à ce que le riz soit cuit. Pendant ce temps, faire chauffer l’huile dans une poêle. Y ajouter les pointes d’asperges et les faire cuire pendant 10 mn. Incorporer ensuite au riz cuit la crème fraîche, saler et poivrer. Verser le riz dans un plat et y déposer dessus les pointes d’asperges. Saupoudrer le tut de parmesan.

Spaghettis aux courgettes et à la menthe

  • 400 gr de spaghettis
  • 4 courgettes vertes
  • 2 gousses d’ail
  • 1 bouquet de menthe
  • Huile d’olive
  • Piment
  • Sel et poivre

Après avoir lavé les courgettes, les couper en fines rondelles. Couper l’ail en tranches et le faire blondir dans une poêle avec de l’huile d’olive et le piment coupé en morceaux. Retirer l’ail et le piment, puis faire rissoler les courgettes. Réserver au chaud. Faire cuire les pâtes dans de l’eau bouillante salée, les égoutter quand elles sont « al dente » et les faire sauter à la poêle avec l’huile de cuisson des légumes. Ajouter un peu d’eau de cuisson des pâtes, puis l’ail et le piment, enfin les courgettes. Mélanger soigneusement. Pour finir, ciseler la menthe et la déposer juste avant de servir. Pour accompagner ce plat, rien de mieux qu’un bon jambon italien.

Rougail saucisses

  • 4 saucisses fumées + 6 chipolatas
  • 4 tomates
  • 3 oignons
  • 3 gousses d’ail
  • Thym
  • Laurier
  • 1 cuillère à café de curcuma
  • 1 pincée de gingembre moulu
  • 1 piment oiseau ou piment de cayenne en poudre (facultatif)
  • Huile d’olive

Faire revenir les oignons émincés et les gousses d’ail écrasées dans l’huile d’olive jusqu’à ce que le tout soit légèrement doré. Couper les saucisses en tronçons et les faire revenir avec les oignons et l’ail. Ajouter ensuite les tomates coupées en petits morceaux et les aromates. Mélanger le tout puis laisser mijoter environ 40 mn sur feu doux à couvert. Servir avec du riz blanc.

Pois chiches à l’algéroise

  • 250 gr de pois chiches
  • 6 tomates
  • 1 carotte
  • 1 oignon
  • 4 gousses d’ail
  • 1 bouquet garni
  • Huile d’olive
  • 250 gr de lard maigre
  • 6 merguez
  • Sel et poivre

Dans un faitout, mettre les pois chiches, le lard coupé en lardons, la carotte coupée en rondelles, l’oignon émincé et le bouquet garni. Recouvrir d’eau froide et faire cuire à couvert et à feu doux pendant 45 mn. Séparément, faire cuire à l’huile d’olive les tomates coupées en petits morceaux avec l’ail haché pendant 15 mn. Mélanger avec la préparation au pois chiches et ajouter les merguez coupées en petits morceaux. Saler et poivrer. Servir avec de la semoule de couscous.

Moussaka

Moussaka
  • 1 kg d’aubergines
  • 1 oignon
  • 500 g de viande hachée
  • 3 grosses tomates ou 1 boîte de tomates pelées
  • 2 cuillérées à soupe de chapelure
  • 2 œufs
  • Huile d’olive
  • Fromage râpé
  • Sauce béchamel
  • Persil
  • Beurre
  • Sel et poivre

Couper les aubergines en fines lamelles, les saupoudre le sel et les laisser reposer 1 heure. Faire cuire l’oignon émincé dans un peu de beurre, puis ajouter la viande hachée et 4 cuillères à soupe d’eau. Séparer la viande à la fourchette pendant qu’elle cuit. Incorporer les tomates coupées et le persil haché. Saler et poivrer. Laisser mijoter à couvert pendant environ 45 mn. Retirer du feu, ajouter la chapelure et 2 blancs d’œufs. Bien mélanger. Rincer les aubergines et les essuyer. Les faire frire légèrement à l’huile d’olive de façon à ce qu’elles soient dorées de chaque côté. Graisser un plat à gratin, parsemer de chapelure et tapisser le fond du plat avec la moitié des aubergines. Couvrir avec le mélange de viande et de tomates. Finir par une couche d’aubergines. Incorporer les jaunes d’œufs battus à la béchamel ainsi qu’une bonne tasse de fromage râpé. Napper les aubergines de cet appareil et saupoudrer généreusement de fromage râpé. Cuire à four moyen (180° C) pendant environ 45 mn, jusqu’à ce que le gratin soit doré.

Poulet Rajmahal

  • 4 blancs de poulet
  • 1 oignon
  • 2 tomates
  • 4 gousses d’ail
  • ½ litre de lait
  • 250 gr de noix de cajou
  • 50 gr d’amandes effilées
  • 1 cuillérée à soupe de gingembre
  • 1 cuillérée à soupe de curry
  • 1 pincée de piment de cayenne
  • Huile de maïs
  • 1 cuillère à soupe de crème fraîche
  • Sel et poivre

Couper le poulet en lamelles. Eplucher, égréner et concasser les tomates. Hacher finement l’oignon. Préparer la sauce : mixer le lait, l’ail, les tomates, les oignons, les épices, les aromates, les amandes et les noix de cajou. Faire chauffer l’huile dans une cocotte. Lorsqu’elle est chaude, incorporer la sauce en remuant bien. Ajouter les lamelles de poulet. Couvrir et laisser cuire 30 mn environ à feu moyen. Ajouter la crème fraîche hors du feu. Servir avec du riz basmati, parsemé de noix de cajou réservées.

Goulash de porc

  • 1 kg d’échine de porc
  • 20 gr de beurre
  • 1 cuillère à soupe d’huile
  • 300 gr d’oignons doux
  • 1 cuillère à café de paprika doux
  • 1 cuillère à café de paprika fort
  • 2 gousses d’ail
  • 1 bouquet garni
  •  1 cuillère à soupe de concentré de tomates
  • 1 verre de crème fraîche
  • Sel et poivre

Faire revenir les dés de viande à feu vif dans le mélange de beurre et d’huile. Les retirer ensuite. Dans la même marmite, faire revenir les oignons jusqu’à ce qu’ils soient transparents. Les saupoudrer ensuite de paprikas doux et fort. Mélanger. Remettre la viande en ajoutant l’ail, le bouquet garni et le concentré de tomates. Saler et poivrer. Verser dessus de l’eau bouillante au tiers de la hauteur de la viande. Laisser cuire doucement pendant environ 45 mn. Puis incorporer rapidement la crème fraîche. Servir avec des pommes de terre vapeur ou des pâtes.

Chili con carne

  • 2 boîtes de haricots rouges
  • 4 grosses tomates
  • 2 oignons
  • 2 gousses d’ail
  • 500 gr de bœuf haché
  • 200 gr de lardons
  • 1 cuillère à café de piment de cayenne
  • Cumin
  • Origan
  • Huile d’olive
  • Sel et poivre

Hacher ails et oignons et les faire revenir dans l’huile d’olive dans une grande cocotte pendant 10 mn puis ajouter la viande hachée et les lardons. Remuer le tout pendant 5 mn. Ajouter le piment, le cumin et l’origan, puis les tomates coupées en petits morceaux et laisser mijoter pendant 45 mn. Mettre ensuite dans la préparation les haricots et un peu d’eau. Laisser cuire à feu doux pendant environ 1 h.